Petite histoire de la literie

Des origines des premières civilisations à nos jours, l’homme a toujours apporté un soin tout particulier à son sommeil et à son espace de repos nocturne. Le 20ème siècle a permis bon nombre d’évolutions majeures permettant une nette amélioration des conditions de vie de la plus grande partie des individus. Mais bien avant l’ingénierie et la technologie, l’homme a constamment recherché à faire progresser le confort de sa literie.

 

 

Une riche et longue histoire

Déjà les égyptiens, connus pour leurs sens certain de l’innovation, possédaient une literie confortable, bien que sobre. Le lit était constitué de bois de pin, avec pour premières bases de sommier des bandes de toile.

La légende veut qu’Ulysse ait aménagé une literie relativement complète dans un olivier, constituée d’un cadre de bois équipé de sangles, d’une natte de jonc, d’un oreiller et d’une couverture.

Les romains semblaient bien moins lotis, avec de mauvais lits suspendus au sein d’alcôves, simplement recouverts de paillasses.

Au Moyen-Age, le King Size a semble-t-il acquis ses véritables lettres de noblesse : les nobles de haut rang utilisaient en effet d’immenses lits pouvant accueillir de 10 à 14 places.

 

L’apparition du lit 2 places

Les sources demeurent incertaines, mais le Moyen-Age en relate l’existence. Le lit à deux places a en fait vu le jour au moment où la vie conjugale est devenue une « norme ». St Thomas d’Aquin (13ème siècle) aurait préconisé aux époux de dormir à deux dans le même lit pour éviter l’amour « à la dérobée ». Le lit conjugal était recouvert d’un linceul (drap en lin) puis des couettes. Il est admis qu’une grande partie du vocabulaire de la literie trouve ses origines à cette époque.

 

De véritables innovations dès le 19ème siècle

C’est au cours de ce siècle que la literie devient un élément central du confort contemporain. La technique évolue et les conditions d’hygiène également. Le lit devient plus pratique, afin notamment de faciliter son entretien en le bougeant. Le fer remplace alors le bois.

Le 20ème siècle connaîtra les évolutions les plus notables : oreiller confortable, matelas à ressort, en mousse, sommier évolué, etc. Dans les années 50, la chambre est même « normée » : lit placé à 60cm du mur, chambre de 9m², fenêtre représentant 1/6ème de la surface de la pièce…

Les années 70 et l’avènement de la société de consommation feront entrer dans les mœurs le renouvellement de la vieille literie héritée des parents. Le confort est la norme, et les innovations technologiques qui ont vu le jour depuis lors n’ont eu de cesse d’améliorer les conditions de vie dans nos sociétés.

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Choisir sa literie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.