Bien dormir quand il fait chaud

Durant les chaudes nuits d’été, c’est un fait, il peut être parfois plus difficile de dormir, ou du moins de conserver un sommeil régulier, donc réparateur. La chaleur excessive a cette particularité de fractionner le sommeil. La régulation de la température par notre corps est plus difficile, et pousse notre cerveau à se placer plus rapidement en éveil. Pour conserver une bonne nuit de sommeil, il est donc naturel de chercher à faire diminuer autant que possible cette température. Et pour cela, quelques gestes simples s’avèrent très efficaces.

 

 

Boire beaucoup et manger léger

Pas question ici d’abuser de boissons alcoolisées avant le coucher (l’alcool contribue au fractionnement du sommeil), mais bel et bien d’eau, qui contribuera à faire diminuer la température corporelle en hydratant l’organisme en continu. Le mieux est de prévoir une bouteille à côté de son lit.

Il est également recommandé de consommer un repas léger le soir car, c’est bien connu, la digestion est une activité qui contribue à l’augmentation de la température corporelle. Dans cette optique, Les aliments frais comme les légumes, les fruits, les poissons et viandes blanches sont tout à fait adaptés.

 

Une humidité mesurée

Prendre une douche juste avant de dormir permet d’humidifier la peau, donc de rafraîchir le corps. Et pour les frileux, pas besoin d’une douche fraîche. Une eau tiède fera l’affaire. En cas de très forte chaleur ne pas se sécher totalement permettra de réguler la température du corps sur une plus longue période, pour une plus grande sensation de bien-être.

Par ailleurs, une atmosphère humide peut être très efficace également. Si vous ne souhaitez pas investir dans un onéreux humidificateur, favorisez toutes les sources d’humidité à disposition : une bassine d’eau dans la pièce, du linge humide (voire même les rideaux).

 

Se coucher plus tard

Cela peut paraître un peu paradoxal, mais en cas d’endormissement difficile, il ne faut pas hésiter à reculer l’heure du couchage. C’est bien connu : un sommeil court mais réparateur est bien meilleur qu’un sommeil long mais fractionné, complètement déstructuré. Et puis, en cas de dette de sommeil, la sieste pourra être un con complément durant ces périodes plus chaudes.

 

 

Cette entrée a été publiée dans Nos conseils, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.